Les millésimes du Bandol

 


 Avant 1980

J'ai peu de souvenirs des millésimes antérieurs à 1980 sur les vins de Bandol. Dans les années 60-70, en famille, le Vin de Bandol se résumait au Moulin des Costes, Rosé et Rouge, que l'un de mes oncles avait connu très tôt après leur installation à la Cadière  au début des années 60. A cette époque, j'ai aussi souvenir de Lafran Veyrolles et son expression si originale.

le plus grand souvenir reste un Vannières 1975 (un cadeau de mon père), dégusté plus de 20 ans après, soyeux, encore très expressif, une bouteille admirable.

A cette époque,  mes propres achats se portaient sur Palette (Chateau Simonne ),  Gigondas, avec le domaine des Pallières des frères Roux, et Châteauneuf du Pape (Domaine de Montolivet des Sabon et leur fameux 78) plutôt que sur bandol. .

 

 Après 1980

Le classement qualitatif est forcément critiquable car il représente une tendance générale, chaque millésime ayant ses réussites et ses ratées. Il présente forcément une part de subjectivité pour certains millésimes, mais bon nombre font l'objet d'un large consensus.

BANDOL ROUGE

Année Qualité Observations
1980 * Vins déséquilibrés, rustiques
1981 *** Millésime conduisant à des vins plutôt austères.
1982 **** Que de bons souvenirs, dont l'exceptionnelle réussite du Chateau Pradeaux.
1983 ***(*) Que de bons souvenirs, mais la réussite du  millésime est sensiblement inférieure à 1982.
1984 *  
1985 **** Des vins élégants,  concentrés, équilibrés, de belle garde.
1986 *  
1987 **  
1988 **  
1989 **** Millésime de référence des grands bandol classiques.
1990 **** Un deuxième millésime de référence.
1991 **  
1992 **  
1993 **** Structure et concentration, millésime de grande garde dans un style classique. Millésime particulièrement réussi à la Vivonne.
1994 **(*) Année moyenne avec des résultats honorables. Belle réussite à Pibarnon.
1995 **** Très bon niveau d'ensemble, malgré quelques aléas climatiques; maturité, structure, beaux tanins, garde. Grand Chateau Pradeaux
1996 * Froid et eau; concentrations limitées; millésime léger et de petite garde; pas mal de vins ratés, mais des exceptions notables (Bastide blanche, tour du Bon, suffrène (bravo!, c'est son premier millésime,...)
1997 **** Orages en août, sec en septembre. A mon avis, ce millésime n'a pas été jugé à sa vraie valeur au départ. Dix ans après, le millésime apparaît comme une grande réussite générale;  les vins sont à leur apogée, équilibrés, expressifs, d'une grande élégance.
1998 **** Grand millésime avec des vins de caractère à structures tanniques très affirmées, des fruits très murs. Vins de très grandes gardes, qui,  pour certains,  ne font que commencer à s'ouvrir en 2007.
1999 * Dilution, faux goûts, rusticité. Peu d'exceptions.
2000 **** Bonne structure bel équilibre, finesse, élégance,  malgré le degré alcoolique très élevé. tout en étant de bonne garde, ce millésime se boit d'ores et déjà très bien en 2007. Style proche des 1997 et 2004.
2001 **** Millésime  exceptionnel, millésime des délires!. Rondeur et gourmandise mais délire du degré, de la matière, des saveurs, de la longueur en bouche, etc, etc... confinant parfois,  à l'écoeurement - (le compoté) - avec tant de matière, de concentration et de degré. Peu de vins ratés (il fallait vraiment le vouloir), mais j'en ai trouvé (je ne citerai pas de noms).
2002 *

Millésime pluvieux, vins souvent dilués, manquant de corps et d'expression, parfois des faux goûts. Mais des bonnes surprises (ex: cuvée "charriage" du moulin des Costes ou les Luquettes léger mais  très charmeur -grande pureté de fruit-).

2003 ** La sécheresse extrême n'a pas permis d'obtenir de bonnes maturités; les vins paraissent majoritairement rustiques, déséquilibrés. Confrontation difficile avec les 2001 ou les 2004.
2004 **** Belle maturité. Des vins concentrés avec beaucoup d'équilibre et d'élégance. Vins d'ores et déjà "gourmands", très plaisants à déguster aujourd'hui mais sans doute de bonne garde. Dans le style 1997 ou 2000.
2005 ** Un millésime assez difficile. Un registre  majoritairement moins charnu que 2004, mais de belle réussite dans la finesse.
2006 **** Les quelques vins goûtés au tonneau sont concentrés, aromatiques,  tanniques. Mis en bouteille, lemillésime tient ses promesse. Grand millésime  dans un style classique.
2007 **** Il n'y a eu beaucoup d'eau mais il a fait beaucoup moins chaud qu'en 2003. Grande qualité de la récolte, avec des rendements souvent inférieurs à 30hl/ha. Beaucoup de vignerons prédisaient un millésime d'une qualité exceptionnelle; les premiers vins goûtés le confirment : élégance, équilibre, expression.
2008 **(*)?? Année en demi teinte, voire petite année. printemps pluvieux, mildiou, coups de chaleur en été, pluies au printemps et, malgré tout des rendements faibles, égaux ou inférieurs à 2007. La production de rosé atteindrait 75% de la récolte; un record. Les réussites seront inégales selon les vignerons.
2009   Patience pour les toutes premières impressions. Attendons la fin des vendanges et la fête du millésime

 

 palmarès des prix "longues gardes"

Dans le cadre de la "fête du millésime", qui a lieu chaque année le premier dimanche du mois de décembre, à Bandol  sur le bord de mer,  un jury de dégustateurs (sommeliers, cavistes, œnologues et journalistes de la gastronomie et du vin) se réuni pour sélectionner à l'aveugle, parmi les échantillons prélevés sur les stands présents à la fête, les vins offrant, selon eux, les meilleures aptitudes au vieillissement. Trois domaines ou caves sont élus et se voient remettre un prix - les "douelles" de l'année - , attestant leur résultat.

Pour l'instant, je n'ai pu reconstituer intégralement le palmarès.

 







               

 

 

 

 

 

 

 

 

 

les trois longues gardes 2008 : remise des prix.

 

Millésime

Palmarès

1998 Domaine de la Bastide blanche, domaines Bunan, domaine LafranVeyrolles
2002 Domaine Sorin, Domaine Souviou, domaine Tour du Bon
2003 Chateau de Pibarnon, chateau Salettes, domaine de la Suffrène
2004 Domaine de Frégate, chateau de Pibarnon, domaine de la Tour du Bon
2005 Domaine Gros Noré, chateau de Pibarnon, domaine de la Suffrène
2006 Domaine de la Bastide blanche, domaine de la Chrétienne, chateau Pradeaux
2007 Cave La Cadièrenne, chateau de Pibarnon, domaine de la Suffrène
2008 Domaine de la Bastide blanche, domaine Maubernard,chateau de Pibarnon

                                                                                                                                                            (Retour Accueil)