Les atouts du terroir


 

La nature a créé, sur une aire très réduite, une combinaison rare d'ensoleillement, de sols pierreux et de douceur marine... Le vignoble de bandol, protégé par son amphithéatre de montagnes boisées, fait le plein d'un ensoleillement exceptionnel : 3000 heures par an. Le mistral joue son rôle de salubrité, les brises d'Est et de Sud Est lui apportent sa juste ration de pluie (650mm/an) et l'air venu de la méditerranée vient tempérer les fortes chaleurs.

Le sol type le plus répandu provenant du Crétacé (roches calcaires de la fin de l'ère secondaire -70 millions d'années) est un sol squelletique blanchâtre provenant de la dégradation de grès calcarifaires et de marnes sableuses. C'est un sol minéral, pauvre en éléments assimilables, mais riche à la fois en éléments calcaires et en éléments siliceux. Par endroits les fracas géologiques ultérieurs font apparaître des terrains encore plus anciens, appelés Trias (200 millions d'années). Il en est ainsi essentiellement dans le secteur du Beausset - Vieux et sur le colline "du télégraphe" à la Cadière (principalement sur le Chateau de Pibarnon et partiellement par les terres du Domaine du Moulin des Costes). Cette "anomalie géologique" rare se retrouve en Provence au Chateau de Cabran (Côtes de Provence), domaine situé au pied du massif de l'Esterel, mais caractérise aussi les terres du célèbre chateau Pétrus en Pomerol.

L'origine marine des sols, crées par "émersion" suite aux mouvements géologiques de la fin de l'ère secondaire, peut se constater "de visu" par le nombre de pierres fossilisées de coquillages présentes dans les sols.

Sur les pentes les plus fortes, la culture est effectuée en "restanques", ces fameuses terrasses successives retenues par des murs de pierres. Ce mode de culture, quoiqu'en recul (au bénéfice des pentes remodelées par les buldozers!) est encore très présent dans le paysage de l'aire de l'appellation.

 

(Retour Accueil)